Paradis fiscaux : qu’en pense la population du Québec?

Contexte et objectif

Les paradis fiscaux causent un tort considérable à la société et nous en subissons toutes et tous les conséquences. Tous les ans, les États perdent des milliards de dollars qui ne peuvent être investis dans les services publics et les programmes sociaux.

Depuis quelques années, le collectif Échec aux paradis fiscaux plaide en faveur d’actions plus musclées de la part des gouvernements, tant à Québec qu’à Ottawa, pour s’attaquer au recours endémique aux paradis fiscaux.

Au début du mois d’octobre 2017, soit avant les révélations médiatiques entourant les Paradise Papers, le collectif a mandaté la firme SOM afin de sonder l’opinion de la population québécoise à l’égard du recours aux paradis fiscaux et du rôle des gouvernements dans cette lutte.

Méthodologie

Les questions ont été posées par la firme SOM dans le cadre d’un sondage omnibus par Internet réalisé du 19 au 24 octobre 2017 auprès de 1 021 internautes adultes du Québec.

Ce sondage omnibus par Internet a été réalisé à partir d’un panel où les internautes sont recrutés par téléphone selon une technique d’échantillonnage probabiliste.

Les données ont été pondérées pour refléter au mieux les caractéristiques de la population des adultes du Québec en fonction de l’âge, du sexe, de la langue maternelle, du plus haut diplôme obtenu ainsi que des personnes qui vivent seules et de la proportion des adultes propriétaires.

La marge d’erreur maximale pour l’ensemble de ces répondants est de 3,8 %, 19 fois sur 20.

Niveau d’acceptabilité du recours aux paradis fiscaux

Nombre de répondants = 1 021 Québécois.e.s

NSP/NRP : Ne sait pas/ne répond pas
En raison de l’arrondissement des données, les totaux peuvent être différents de 100 %.

81 % des citoyen.ne.s trouvent inacceptable le recours aux paradis fiscaux par certains contribuables et certaines entreprises.


Question 1 : Selon vous, le recours aux paradis fiscaux par certains contribuables et certaines entreprises est-il…?

Appréciation du niveau d’efforts des gouvernements pour lutter
contre le recours aux paradis fiscaux par des Québécois

Nombre de répondants = 1 021 Québécois.e.s

Contexte et objectif

NSP/NRP : Ne sait pas/ne répond pas
En raison de l’arrondissement des données, les totaux peuvent être différents de 100 %.

La grande majorité des citoyen.ne.s pensent que les gouvernements ne font pas assez d’efforts pour lutter contre le recours aux paradis fiscaux.


Question 2 : Selon vous, les gouvernements devraient-il faire plus, autant ou moins d’efforts pour lutter contre le recours aux paradis fiscaux?

Degré de priorité accordé par les Québécois.e.s à la lutte
contre les paradis fiscaux pour les prochaines élections

Nombre de répondants = 1 021 Québécois.e.s

Contexte et objectif

NSP/NRP : Ne sait pas/ne répond pas
En raison de l’arrondissement des données, les totaux peuvent être différents de 100 %.

La population est catégorique : la lutte contre les paradis fiscaux doit être une priorité pour les prochaines élections!


Question 3 : En vue des prochaines échéances électorales au Québec (automne 2017) et au Canada (automne 2018), quelle importance la lutte contre les paradis fiscaux doit-elle avoir dans la liste des priorités des partis
politiques?